9 possibilités pour financer votre entreprise

Trop souvent des entreprises font faillite ou éprouvent des difficultés parce qu’elles souffrent d’un déficit de capitaux qui les empêche d’investir et de se développer. Il existe de nombreux moyens pour lever des fonds, passons les en revue.

Les apports des fondateurs ou actionnaires

financement-entrepriseLe compte Capital au passif du bilan représente l’apport des fondateurs de l’entreprise. Le capital peut être entièrement libéré, ce qui signifie que chaque actionnaire amène en espèces (ou en nature) un montant équivalent aux actions qu’il détient. Mais une partie du capital peut aussi avoir été souscrit mais ne pas avoir encore été libéré. Dans ce cas selon ses besoins, l’entreprise peut demander aux actionnaires de libérer le ce capital en cas de besoin.

Il est intéressant de constituer une entreprise avec des apports suffisants (voir article sur le calcul du capital). Les actions (parts) que vous détenez de votre entreprise représentent des titres de propriété de l’entreprise. En cas de revente et de plus-value éventuelle votre gain sera proportionnel au nombre de parts détenues. Constituer un apport relativement important est aussi un gage de confiance pour vos futurs créanciers. Si vous croyez en votre projet, il est logique que vous en soyez le premier investisseur.

En ce qui concerne l’endettement, il faut trouver le juste milieu entre :

  • garder un ratio d’endettement raisonnable. Le ratio d’endettement est : (Total des dettes / Total de l’actif) x 100.
  • utiliser l’effet de levier pour augmenter le retour sur investissement de vos capitaux.

Le love money

Les proches, la familles et les amis sont les premières personnes qui vous octroieront votre confiance et libéreront des capitaux pour votre entreprise.

Ces personnes ont des liens affectifs avec vous et seront naturellement enclines à croire en vous et donc en votre projet. Attention au recours au love money. En cas de difficultés de l’entreprise, les pertes financières peuvent engendrer des difficultés relationnelles avec des gens avec qui vous avez des liens.

L’aventure de la StartUp Big Moustache montre qu’il faut être conscient qu’un tel investissement peut être synonyme de perte des capitaux investis :

J’ai déjà fait assez de mal auprès de ma famille et de mes amis qui ont investi de l’argent, du temps, à qui j’ai fait espérer, avant de leur annoncer qu’ils ont tout perdu. source

En outre, faire appel à de nombreux petits investisseurs peut poser un problème de gouvernance si vous avez créé un effet dilutif sur l’actionnariat.

Notez que les pouvoirs publics offrent un incitant fiscal à la démarche via Le prêt “Coup de pouce”

La Région Wallonne a mis en place un mécanisme de déduction fiscale qui vise à mobiliser l’épargne des particuliers au profit de jeunes entreprises ou indépendants de moins de cinq ans.

Les particuliers peuvent offrir des prêts subordonnés aux PME et indépendants d’une durée de quatre, six ou huit ans. Une PME peut ainsi contracter des emprunts pour un montant de 100.000 euros, avec un maximum de 50.000 euros par emprunteur.”  source

Aides et subventions

En Belgique, les régions ont mis en place divers mécanisme pour développer la création d’entreprises.

Vous avez des aides en amont de la création d’entreprises comme la bourse de préactivité en Wallonie. Mais vous avez aussi d’autres aides ou primes. Vous devez vous renseigner selon la région où est localisée votre entreprise :

Les concours de création d’entreprise

Vous pouvez participer à des concours tels que StartAcademy. Si vous êtes lauréats, vous pouvez gagner jusque 20.000€ tout en bénéficiant d’un coaching pour vous aider dans la création de votre entreprise, la rédaction de votre plan d’affaire ou encore de votre plan marketing.

Le prêt bancaire

Les banques pourront vous aider à financer votre création d’entreprise à condition que le projet soit viable et rentable. Leur apport ne dépasse généralement pas les 70% de l’investissement, l’importance du prêt bancaire étant fonction de votre apport personnel. Par ailleurs, les institutions bancaires peuvent demander des garanties telles qu’une caution ou une hypothèque afin de vous prêter les fonds pour financer votre projet.

Le financement participatif ou crowdfunding

Le crowdfunding et ses différentes formes ont fait l’objet de cet article : Besoin de fonds pour votre entreprise ? Et si vous essayiez le crowdfunding ?

C’est une solution à envisager mais cela nécessite une préparation minutieuse et ne convient sans doute pas à tous les projets.

La Sowalfin

La SOWALFIN est une société anonyme d’intérêt public mise en place par le Gouvernement wallon en 2002 afin de faciliter l’accès au financement pour les entreprises. La constitution de notre société traduit la volonté de cohérence et de coordination des outils financiers de la Wallonie en faveur des PME.
Elle a pour objectif de permettre aux entrepreneurs de réaliser leur projet en leur proposant des solutions de financement adaptées à leurs besoins.

sowalfin

La prise de participation au capital

Certaines sociétés sont spécialisées dans la levée de fonds et offrent leurs services aux créateurs d’entreprise pour les aider à trouver du financement. Bien entendu, moyennant une rémunération, ces sociétés appelées « leveurs de fonds » vous aideront à monter le business plan pour le présenter à des investisseurs potentiels.

Les business angels

Be Angels est une association dont les membres investissent dans des entreprises prometteuses. Si votre société a déjà démarré et que les business angels la jugent comme présentant des perspectives d’activité à court terme,  vous pourrez bénéficier d’un apport financier conséquent.

Notez qu’une initiative intéressante a été mise sur pied avec le Women Business Angel Club pour favoriser l’entrepreneuriat féminin.

Quel mode de financement choisir ?

Optez pour des modes de financement raisonnables et réalistes selon les besoins de votre entreprise. Avoir trop de capitaux en début d’activité est parfois un piège. Nous rejoignons Dirk Wouters, CEO de la Banque J. Van Breda & C°, quand il souligne l’importance du financement bancaire comme du financement alternatif:

Je pense que c’est clairement complémentaire. Le financement bancaire peut être complété par d’autres sources, y compris publiques. Les formules où des particuliers placent leur propre argent – comme le prêt gagnant-gagnant ou le crowdfunding – sont également utiles. Le contexte économique évolue vite et parfois, il faut pouvoir se fier à son intuition. Ce n’est possible que si l’on investit ses propres deniers. Il y a donc pour moi trois composantes : le crédit bancaire, d’une part, les initiatives publiques d’autre part et à côté de cela, le fameux Fools, Friends and Family et le crowdfunding. Le défi consiste à attirer l’attention de l’entrepreneur sur ces trois canaux. source

Nous sommes là pour vous conseiller et vous aider dans vos démarches. Contactez-nous !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2018-04-23T09:07:51+01:0023 octobre 2016|

About the Author:

Licenciée en Sciences Economiques de l'ULB et Comptable Fiscaliste agréé IPCF