Votre idée d’entreprise

Dans notre précédent article, nous avons vu comment valider votre idée de business ou d’entreprise. Pour de nombreux candidats créateurs d’entreprise, avoir l’idée est trop souvent un facteur bloquant. Voyons comment aborder cette question.

1-. L’idée d’entreprise, pas incontournable

Il faut aussi savoir que la mise en œuvre d’une idée d’entreprise ou d’un concept est un facteur bien plus important que l’idée de départ en elle-même. Des moteurs de recherche existaient avant Google, des applications d’agenda existaient avant Sunrise et son rachat par Microsoft, …

Pensez au fait que votre entreprise peut se différencier sur un marché autrement que par le produit ou le service. Vous pouvez vous différencier par le prix, comme toute l’industrie du low cost. Vous pouvez aussi miser sur un mode de distribution ou encore sur une communication originale. L’exemple du fondateur du slip français qui a profité de la campagne présidentielle de 2012 en est une démonstration de réussite incroyable pour un produit plutôt banal : un slip. La communication décalée et basée sur le fait que la fabrication est française ont fait le succès de l’entreprise naissante.

creation-entreprise-slip-francais

Il est inutile d’attendre L’IDÉE. Très souvent, les entrepreneurs qui réussissent s’adaptent à leur environnement et font évoluer l’idée de départ pour atteindre le succès. C’est donc plus un état d’esprit et le fait d’être attentif aux opportunités de marché qui est important plutôt que d’espérer avoir une idée qui fera de vous un millionnaire.

Un autre exemple est Facebook. Mark Zuckerberg a su faire évoluer son idée de départ pour rencontrer le succès que l’on connait aujourd’hui.

2-. Que faire avec un embryon d’idée ?

Si vous avez une intuition, le sentiment qu’un marché économique fonctionne mal, qu’il y a des frottements que vous pouvez éliminer grâce à un concept, agissez ! Le réflexe de ceux qui ne démarreront jamais d’entreprise est de garder jalousement leur idée par crainte qu’elle leur soit volée.

A plusieurs titres, il s’agit d’une erreur. Tout d’abord, la mise en œuvre de l’idée est bien plus importante que l’idée en elle-même. La légende qui veut que l’on vous prenne votre idée est un vieux fantasme qui n’arrive que très rarement. Il faut, au contraire, parler de votre idée. Le fait d’en parler va vous permettre de rencontrer des personnes qui vont émettre des avis vous permettant ainsi de murir votre idée et de l’améliorer. Vous allez rapidement vous rendre compte si votre idée peut déboucher sur un modèle économique. En parler peut aussi vous donner l’opportunité de rencontrer des partenaires potentiels qui pourront vous financer ou vous aider voire s’associer avec vous.

3-. Personne n’a encore eu cette idée, super ! ou pas …

Vous avez eu une idée et cela n’a pas encore été réalisé ? Cela rassure certains .. mais en toute logique, c’est plutôt stressant. Est-il bien normal que sur une planète qui compte plus de 7 milliards de personnes vous soyez le seul à avoir cette idée ? Pour le coup, cela éveille la méfiance et c’est à se demander si un marché existe et si votre idée est monnayable.

Il est important de passer à l’étape d’évaluation de l’idée, notamment grâce à la méthode Quick and dirty.

4-. Où trouver des idées d’entreprise ?

Pour trouver des idées de business, il faut être attentif à vouloir résoudre des problèmes et à y apporter des solutions.

Lire et faire une veille dans les secteurs qui vous intéressent est aussi le bienvenu.

Enfin, être curieux de ce qui se fait à l’étranger peut aussi être source d’inspiration. Il faut dans ce cas toutefois être attentif à l’effet prisme car chaque marché peut différer selon les pays.

5-. Minimum viable product

Un autre élément important est de pouvoir se lancer même si votre produit ou service est loin d’être aussi parfait que vous le souhaitez. On parle de Minimum viable product qui selon wikipédia est :

Le produit minimum viable (anglais : Minimum Viable Product, MVP) est une stratégie de développement de produit, utilisée pour de rapides et quantitatifs tests de mise sur le marché d’un produit ou d’une fonctionnalité. Cette stratégie a été popularisée par Eric Ries pour les applications Web2. Elle est utilisée aujourd’hui pour le développement de nouveaux business modèles et de nouveaux produits.

 

Conclusion

Il faut aller de l’avant et ne pas se laisser bloquer par des facteurs quels qu’ils soient. Très souvent, et ce sera grâce à vos premiers clients ou aux premières personnes à qui vous aurez parlé de votre idée,  vous pourrez trouver la clef  qui vous permettra de faire la différence et de trouver votre marché, vos clients et votre business model.

contacter-comptable-waterloo

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2016-12-04T15:38:29+01:004 décembre 2016|

About the Author:

Licenciée en Sciences Economiques de l'ULB et Expert-comptable Fiscaliste ITAA